Belvedere ou tranchée du languedoc?


Avant le 20 juin 2018, pour rejoindre la gare de Lausanne depuis Malley, l'itinéraire le plus direct était d'emprunter la bosse du Belvédère. La montée n'était pas très longue mais relativement raide, autour de 5%, et on y roulait à une vitesse assez basse pour que les automobilistes n'aient souvent qu'une envie, dépasser ce cycliste.


Même quand il n'y avait pas vraiment de place pour le faire de manière sûre, et confortable pour tout le monde. Et même, aussi, si il y a deux passages piétons avec îlots de sécurité sur ce tronçon de 300 mètres. Et même si au bout de l'avenue il y a un rond-point auquel il faut presque toujours céder le passage à plus d'une voiture, surtout aux heures de pointe.


C'était un moment assez stressant.


Et puis, le 20 juin dernier, Florence Germond, directrice des finances et de la mobilité, et les CFF, coupaient le ruban d'inauguration de la Tranchée du Languedoc.

Ce tronçon fait partie de l'itinéraire est-ouest le long des voies CFF, qui sera complété dans les années qui viennent et n'offre pas encore tout ses avantages, mais on peut d'ores et déjà s'éviter l'Avenue du Belvédère si l'on vient depuis Provence, et c'est déjà super.




Ici, c'est Line #166 qui l'emprunte pour rejoindre la gare.